Ongle vert : c’est quoi, causes et traitement

Ongle vert, la chloronychie est le nom d’une maladie où provient de la couleur typique des ongles atteints, qui peuvent être vert jaunâtre, vert, vert-violet ou encore vert noirâtre ou moisi.

Les ongles des mains sont plus souvent atteints que les ongles des pieds. Cela est du à une bacterie ou du moisi.

 

Infiltration ongle puis cela devient un ongle vert?

Introduction

Le syndrome de l’ongle vert (chloronychie) est l’infection bactérienne des ongles la plus fréquente.

L’ongle moisi se caractérise par la coloration verdâtre d’un ou de plusieurs ongles qui lui a donné son nom et qui est majoritairement due à une infection par le germe humide Pseudomonas aeruginosa.

La colonisation bactérienne se développe généralement sur la base d’un décollement préalable de l’ongle vert (oncholyse), qui est lui-même favorisé par un milieu humide et de minuscules lésions (microlésions) dues à des irritations mécaniques.

 

Cause et déclencheur ongles vert

Les causes des ongles verts sont les colorants fluorescents (exopigments ou sidérophores) pyoverdine et pyocyanine, qui sont produits par l’agent pathogène opportuniste qui ressemble à de la moussisure verte.

Ce germe se trouve plus fréquemment dans les milieux humides, comme les lavabos, les éponges et les salles de bains.

En cas de colonisation par des pseudomonas, les pigments se déposent dans la substance de l’ongle et produisent ainsi la coloration caractéristique. Une telle infection est généralement due à un détachement préalable de l’ongle du lit de l’ongle (à l’intérieur).

L’infiltration des ongles est souvent déclenchée par un contact excessif avec de l’eau, du savon et des solvants, ainsi que par de minuscules blessures aux ongles (microtraumatismes), par exemple en faisant du sport, en dansant ou en se rongeant les ongles ou encore après la pose de faux ongles.

L’ongle vert est plus fréquente chez le personnel exposé professionnellement (bricoleurs, coiffeurs, plongeurs, boulangers, personnel hospitalier) ou encore les ongles verts après faux ongles arrivent après une infiltration d’eau.

Aussi, les personnes âgées, qui présentent un risque accru d’infection des ongles de la main, ainsi que dans le cadre de maladies des ongles verts associées telles que le psoriasis ou les inflammations chroniques du lit de l’ongle (paronychie).

Outre la bactérie gram-négative Pseudomonas aeruginosa, d’autres sous-espèces de Pseudomonas, des espèces de Candida ou des moisissures peuvent parfois être détectées chez les personnes concernées après infiltration des ongles.

En outre, on trouve souvent des indices d’un lien entre l’infection fongique de l’ongle (onychomycose) et l’apparition du syndrome des ongles verts ou de moisissure ; on suppose que la croissance des bactéries est favorisée dans le milieu infecté par les champignons du à l’infection.

 

Symptômes et évolution de la maladie

Le nom résulte de la couleur typique des ongles atteints, qui peuvent être vert jaunâtre, vert, vert-violet ou encore verdâtre-noirâtre.

Les ongles des mains sont généralement plus souvent atteints que les ongles des pieds, car ils sont généralement plus exposés aux facteurs de risque mentionnés.

ongle vert

Les ongles du pouce ou du gros orteil sont le plus souvent touchés avec des moissisures.

L’atteinte d’un seul ongle est possible, tout comme l’atteinte de plusieurs ongles.

Tous les groupes d’âge peuvent être touchés, mais la maladie est plus fréquente chez les patients âgés. Les symptômes subjectifs tels que les douleurs ou les démangeaisons sont absents.

 

Diagnostic et diagnostics différentiels : traitement des ongles verts

Le diagnostic peut généralement être posé cliniquement sur la base de la coloration caractéristique de l’ongle.

L’ongle vert peut être confirmé par la mise en évidence de l’agent pathogène en laboratoire à partir d’un échantillon de l’ongle concerné :

  • la coloration de Gram révèle la présence de bactéries Gram négatives en forme de bâtonnets (en bref : bâtonnets) réparties de manière diffuse.

La culture est possible sur une gélose au cétrimide, où se développent de grandes colonies de bactéries de couleur bleu-vert caractéristique grâce au pigment de pyocyanine, de forme ovale plate et à l’odeur fruitée typique.

La détection d’éventuelles infections fongiques sous-jacentes s’avère souvent difficile en raison de la prolifération rapide de Pseudomonas dans le milieu de culture.

Bien que le diagnostic puisse souvent être établi cliniquement, il peut dans certains cas poser problème au dermatologue expérimenté.

Le diagnostic différentiel consiste à distinguer une hémorragie dans le lit de l’ongle (hématome sous-unguéal) ainsi que l’apparition dans le cadre d’un mélanome malin dans la région du lit de l’ongle (mélanome acral lentigineux).

 

ongle vert

 

Une autre cause à prendre en compte dans le diagnostic différentiel est l’exposition chimique à des solutions contenant de la pyocyanine ou de la pyoverdine.

 

Thérapie et traitement ongle vert

Le traitement est dans tous les cas externe et comprend, outre le traitement de l’agent pathogène, surtout l’élimination des facteurs de risque sous-jacents, en particulier l’évitement systématique d’un milieu humide.

C’est pourquoi, en cas d’apparition au niveau des mains, il est recommandé de porter systématiquement des gants recouverts de coton pour les activités humides telles que le rinçage.

Le traitement médical comprend, dans la mesure du possible, l’élimination des parties malades de la plaque unguéale.

L’utilisation d’une fraiseuse à grande vitesse convient très bien à cet effet. Matin et soir, il est également judicieux de brosser le lit de l’ongle avec une solution d’hypochlorite de sodium à 2% (disponible en pharmacie sans ordonnance).

Pendant la nuit, il est recommandé d’appliquer du vernis à ongles contre les mucoses (contient la substance active (antifongique) ciclopiroxolamine, qui est également très efficace contre de nombreux types de bactéries ou taches, notamment les agents pathogènes Pseudomonas ou ongle vert).

La durée du traitement est généralement de deux à trois mois.

Les agents pathogènes à l’origine des ongles verts répondent généralement très bien au traitement.

 

Autres traitements pour tâche verte

D’autres options thérapeutiques en cas de non-réponse au traitement décrit peuvent être déduites des observations cliniques suivantes :

  • Le traitement avec l’antibiotique (topique) Nadifloxacine (principe actif de la crème Nadixa contre l’acné, disponible sur ordonnance) a permis de constater chez deux patients, dans le cadre d’une utilisation hors étiquette, une guérison complète de l’ongle atteint après plusieurs mois, à raison d’une application quotidienne pendant six semaines.

 

Prévention et traitement préventif aux moisissures à l’ongle vert

La prévention des ongles verts consiste notamment à éviter les milieux associés aux Pseudomonas, c’est-à-dire les environnements humides tels que les lavabos et les éponges.

En outre, le port de gants recouverts de coton peut prévenir l’infection.

En cas de lésions préexistantes des ongles, il convient d’être particulièrement prudent.

 

Recommandations thérapeutiques pour la main

  • Eviter autant que possible les activités exposant à l’humidité (p. ex. faire la vaisselle)
  • Nettoyer matin et soir le(s) ongle(s) malade(s) avec une solution d’hypochlorite de sodium à 2% à l’aide d’une brosse à ongles
  • application de vernis à ongles Ciclopoli pendant la nuit jusqu’à guérison complète